Mare Magnum Nostrum est le projet de l'artiste Gea Casolaro, organisé par Leonardo Regano, lauréat de la huitième édition de l'Italian Council, un prix promu par la Direction générale de la créativité contemporaine, une section du ministère pour les Biens et Activités culturels et pour le Tourisme s'occupant de l'art contemporain.

Présenté par la Direction régionale des musées d'Émilie-Romagne, Mare Magnum Nostrum fera partie, dès 2021, de la collection permanente du Musée national de Ravenne.

Mare Magnum Nostrum est un projet d'art participatif qui se développe à travers les différents pays de la Méditerranée, grâce à la collaboration d'institutions, d'associations et surtout du public qui enverra ses propres photos, portraits de la vie quotidienne sur les rives de notre mer, prises dans n'importe quel pays, lieu, époque ou saison : photos sur lesquelles doit forcément apparaître la mer Méditerranée, photos de fêtes, photos de départs, photos de tragédies, photos de dénonciation, photos de tous types et de n’importe quelle époque. Les photos téléchargées directement sur le site par le public seront visibles et contribueront ainsi à créer une pluralité de points de vue sur notre mer commune.

L'œuvre consiste en une scénographie immersive représentant le bassin méditerranéen sur laquelle le public pourra marcher ; celle-ci couvrira entièrement les murs de la pièce : certaines des photos téléchargées par les utilisateurs seront incluses dans l'installation, placées sur la zone correspondant à l'endroit où elles ont été prises, devenant ainsi partie intégrante de l'œuvre qui grandira d'étape en étape, s'enrichissant de plus en plus d'images. Une cartographie rhizomatique prendra forme de jour en jour, des histoires de vie s'entrelaçant sur cette mer qui a toujours représenté une source d'échanges de civilisations, véritable bassin commun que nous partageons et qui nous unit, pour abolir le point de vue habituel qui oppose “nous sur ce rivage et eux sur l'autre” : l'installation prévoit en effet de placer le spectateur au milieu de l'eau, afin qu'il voit réellement la Méditerranée “comme cet immense lac qui s'étend de Gibraltar aux Dardanelles, et de Tunis à Venise” : pas une frontière entre les peuples, mais au contraire, un univers  les incluant.

 

 

Fabriqué avec le soutien de

logo italian council    logo DGCC